Download Penser la liberté, penser la démocratie by Raymond Aron PDF

By Raymond Aron

" Jamais les hommes n'ont european autant de motifs de ne plus s'entretuer. Jamais ils n'ont european autant de motifs de se sentir associés dans une seule et même entreprise. Je n'en conclus pas que l'âge de l'histoire universelle sera pacifique. Nous le savons, l'homme est un être raisonnable mais les hommes le sont-ils ?" Raymond Aron, L'Aube de l'Histoire universelle, 1960. " L'héritage d'Aron, c'est un état d'esprit, une éthique intellectuelle, un engagement de citoyen. L'état d'esprit réside dans los angeles volonté de comprendre avant de juger en pensant le monde tel qu'il est et non tel qu'on le rêve. L'éthique intellectuelle passe par le appreciate des faits et l'impartialité dans los angeles dialogue. los angeles posture mêle indissociablement le savant et le combattant de los angeles liberté politique, qui "contribue à rendre les hommes dignes d'elle, à en faire des citoyens, ni conformistes ni rebelles, evaluations et responsables", Nicolas Baverez.

Show description

Read or Download Penser la liberté, penser la démocratie PDF

Best france books

Lorenzaccio

Dans l. a. Florence des Médicis, le jeune Lorenzo projette en mystery l’assassinat de son cousin, le tyran Alexandre. Tentative désespérée de changer le cours de l’Histoire en faisant triompher l. a. reason républicaine ? Ou oeuvre d’un individu d’exception, désireux de laisser son nom à los angeles postérité ?

Arab France: Islam and the Making of Modern Europe, 1798-1831

Many examine Muslims in Europe as a 20th century phenomenon, yet this e-book brings to existence a misplaced group of Arabs who lived via battle, revolution, and empire in early 19th century France. Ian Coller uncovers the superb tale of the different hundred males, girls, and children—Egyptians, Syrians, Greeks, and others—who the French military again domestic after Napoleon’s career of Egypt.

Voices of conscience : royal confessors and political counsel in seventeenth-century Spain and France

This paintings examines the position of royal confessors as political counsellors in seventeenth-century Spain and France, and the way, opposed to the backdrop of the momentous highbrow, theological, and political shifts that marked this era, questions of judgment of right and wrong grew to become an important argument within the hegemonic fight among the 2 competing Catholic powers summary: This paintings examines the function of royal confessors as political counsellors in seventeenth-century Spain and France, and the way, opposed to the backdrop of the momentous highbrow, theological, and political shifts that marked this era, questions of moral sense turned an incredible argument within the hegemonic fight among the 2 competing Catholic powers

Additional info for Penser la liberté, penser la démocratie

Sample text

Au reste, dans le domaine de la foi, la prétention totalitaire devait se heurter à des barrières infranchissables. Cette rivalité a des raisons profondes, car une religion temporelle aussi fanatique que l'hitlérisme est jalouse même de la religion de Dieu. Je n'insiste pas sur ces problèmes : concordat, relation du parti et du catholicisme, christianisme et paganisme, tout cela exigerait une étude, mais nous pouvons laisser de côté cet aspect de l'Allemagne actuelle, car l'hitlérisme avait promis non l'unité religieuse, mais l'unité morale de la nation.

Il faut donc à nouveau avoir recours à l'idéologie; le socialisme allemand ne serait ni d'égalité, ni de liberté, mais de fraternité. Le prolétaire ne gagnerait pas davantage, mais sa condition serait autre, parce qu'il serait devenu un ouvrier entouré de la considération de tous, parce qu'il aurait conscience d'être un membre honorable de la communauté nationale. Intégré dans un organisme qui le dépasse et dans lequel il est, comme chacun, indispensable, il éprouverait sa solidarité avec la totalité nationale, qui serait pour lui à la fois idéal et destin.

Les artisans, les petits commerçants, les employés sont peut-être restés fidèles au régime comme ils l'étaient au parti. Pourquoi? Dans l'ensemble, leur situation a été moralement et matériellement stabilisée. Moralement, parce qu'ils se croient défendus, parce qu'ils se sentent à nouveau solidaires de la gloire des puissants. Ils peuvent obéir à un chef paternel à qui les unit un serment de fidélité. Ils ont l'impression que tout est en ordre puisque les ouvriers sont encadrés et éloignés du pouvoir.

Download PDF sample

Rated 4.14 of 5 – based on 4 votes